Skip to main content

Opinion de M. le comte de La Galissonniere, député de l'Anjou à l'Assemblée nationale, prononcée, le 20 mai 1790, à l'ouverture de la séance, sur la question, Si la nation doit déléguer au roi, ou au corps législatif, l'exercice du droit de la guerre et de la paix, ainsi que celui de faire les traités d'alliance et de commerce.

Item Preview

SIMILAR ITEMS (based on metadata)